CEVA / MAREES VERTES / Connaissances Scientifiques / Description

Description du phénomène

Description générale du phénomène et des trois types de marées vertes...

 

Les grandes algues (ou macro-algues) marines sont largement présentes sur les côtes rocheuses de l’Atlantique et de la Manche.  Elles dominent naturellement, par leur masse, la biocénose des substrats littoraux dont elles contrôlent aussi la biodiversité. Par leur position  dans le proche littoral, les macro-algues marines se situent en première ligne face aux pollutions d’origines continentales, en même temps qu’elles sont reconnues comme particulièrement sensibles aux évolutions de la qualité des eaux côtières. Elles peuvent répondre à ces évolutions par des régressions de ceintures de grandes algues brunes (Fucales, Laminariales), comme par des phénomènes de blooms macro-algaux qui sont des proliférations algales, généralement en lien avec l’eutrophisation des eaux côtières et qui impliquent de petites espèces opportunistes. Parmi  ces blooms macro-algaux , les blooms d’algues vertes sont les plus caractéristiques, et plus particulièrement ceux constitués d’espèces du genre  Ulva . Ce genre présente, en fonction des espèces, deux morphologies typiques : une forme en lame et une forme tubulaire plus ou moins ramifiée, aplatie ou filamenteuse. De manière commune on utilise le terme « ulve » pour désigner les ulves en lames et le terme « entéromorphe » pour désigner  les ulves rubanées ou filamenteuses.

   

<< Illustration des différentes morphologies du genre Ulva

 

Les marées vertes à ulves dérivantes

Les marées vertes à ulves dérivantes

Les marées vertes  à ulves se développent sur substrats meubles  au printemps et en été, par croissance et multiplication végétative d’algues dérivantes...

Les marées vertes d’« arrachage »

Les marées vertes d’« arrachage »

Une fois arrachées à partir d’une certaine taille et en fonction des conditions hydrodynamiques, ces populations d’algues vertes s’échouent  en se mélangeant avec des quantités plus ou moins importantes de goémon d’épave...

Marées vertes de vasières

Marées vertes de vasières

La biomasse d’une marée verte de vasière constitue des dépôts peu mobiles et plus ou moins épais, avec des effets de colmatage plus durables du sédiment...